Depuis une décennie, la loi sur la discrimination considère l’apparence physique. Je trouve toutefois que les employeurs ont du mal à faire face.

En effet, les postulantes mal fagotées, au physique peu attirant ou en surpoids ne sont pas retenues lors du recrutement.

Les critères physiques les plus défavorables

Malgré la loi, les entreprises qui embauchent retiennent comme paramètres défavorables plusieurs caractéristiques. Cela porte essentiellement sur la taille, la beauté, la couleur de peau voire le handicap.

En outre, le style et l’obésité sont signalés comme étant des facteurs aggravants. En réalité, ces deux critères sont de réels freins à l’évolution de carrière.

Même si l’apparence physique demeure importante aussi bien pour un candidat féminin ou masculin, les cabinets de recrutement avouent qu’un postulant obèse est mal considéré.  Pour en savoir plus, consultez ceci.

Les chiffres relatifs à l’apparence physique

En fait, un candidat obèse est un signe évident de santé défaillante pour le présent et pour l’avenir, selon les recruteurs. De plus, la perception d’une employée obèse est négative.

Elle serait perçue comme disposant d’une faible personnalité, avec peu de dynamisme. De plus, sa compétence serait d’autant plus amoindrie tout comme son intelligence.

Par ailleurs, le facteur physique est plus important chez les femmes car il avoisine les 75 %. En parallèle, plus de 80 % des employeurs potentiels estiment que l’apparence physique est un paramètre d’éligibilité plus important chez une femme.

Les signes distinctifs de la discrimination

La discrimination par l’apparence physique peut cibler le style. Il s’agit notamment de la coiffure, de la présence de tatouage, de la tenue vestimentaire.

Comme de nombreuses entreprises exigent le respect d’un dress code, le jean, les piercings ainsi que les jupes courtes voire le short sont prohibés.

Un aperçu de la tenue vestimentaire appropriée

En entreprise, il est préférable d’opter pour des couleurs neutres. Cela inclut le noir, le gris, le marine, le charbon, le beige ainsi que la couleur crème.

En fait, il faut viser l’élégance et le chic alliés à la simplicité. Les costumes et les jupes sont choisis près du corps, mais sans jamais mouler.

Pour les ongles, une manucure soignée est recommandée. Au niveau de la coiffure et des accessoires, la simplicité est de mise.

Pour autant, quelques touches de couleur sont autorisées, à condition de rester dans le côté professionnel. Les exigences des entreprises sont avant tout liées à une image positive qu’ils souhaitent véhiculer via les salariés.

Pour plus d’infos, lisez cet article.

Crédit Photo : frenchiesinlex.wordpress.com & leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *