Je vous parle aujourd’hui du fruit de la collaboration du constructeur automobile NISSAN et de SONY, concepteur de la PlayStation.

Certains parmi nous penseront sans doute que la DualShock 4 n’est qu’une manette créée par SONY pour les consoles PS4. Cependant, NISSAN ne voit pas les choses de cet œil et décide de concevoir une voiture avec laquelle il est possible de piloter de l’extérieur. C’était le 18 octobre dernier, lors de la sortie de la saga Grand Turismo Sport, que le projet a abouti. NISSAN a sorti  la GT-R piloté à distance. Et c’est là que la DualShock 4 de SONY entre en scène, car c’est avec cette manette que la GT-R sera conduite !

Quel pilote relèvera le défi?

Pour mener à bien cette expérience inédite, NISSAN a fait appel à un jeune pilote britannique nommé Jann Mardenborough. Il n’a pas été choisi au hasard, car sa spécialité est la Playstation, et plus précisément le jeu Gran Turismo. En 2011, Jann est sacré champion du concours de simulation automobile en ligne de la GT Academy.

Ce palmarès lui ouvre la voie vers une carrière de pilote automobile. Actuellement professionnel des circuits, Jann est devenu un pilote hors pair que ce soit dans le virtuel ou dans le réel. Le choix de NISSAN s’avère de ce fait très judicieux.

Le pilotage à distance de la vraie GT-R !

C’est à bord d’un hélicoptère que Jann Mardenborouh manipule la DualShock 4 pour piloter la vraie GT-R à distance. Il survole le circuit en restant à proximité de la berline sportive. En effet, la portée maximale de sa manette est de 1 km. Diriger un puissant bolide rien qu’avec des manettes n’est donc pas évident. Mais ce jour-là, une vitesse de pointe de 210 km/h s’affiche au tableau de la GT-R.

C’est une allure moyenne, si on considère que la voiture atteint facilement les 315km/h avec ces 530 chevaux sous le capot. Toutefois, le tour du Silverstone, un circuit Britannique, a été réalisé en 1mn17sec et 47 centièmes chronos.

Une technologie de pointe bien étudiée

Ce résultat ne tient pas du hasard. Certes, la mécanique de la GT-R n’a subi aucune modification. Le plus gros du travail consistait à équiper la voiture de 4 robots. Ces derniers ont été mis en place pour reproduire les actions d’un pilote humain pour conduire. Nous parlons ici de l’accélération, du freinage, de la direction.

Afin de relier le GT-R à son pilote, 6 ordinateurs sont installés à l’arrière du véhicule. La manette aussi est équipée d’un micro-ordinateur connecté aux 6 ordinateurs à bord de la GT-R pour permettre le pilotage.

Crédit Photo : Automobile-magazine.fr & sportbuzzbusiness.fr

Mon grand frère me laissait toucher à sa console étant petite. Delà je n’ai plus laché la manette. Je suis fan de cosplay aussi, j’aime devenir quelqu’un d’autre. Je vous parlerai de choses que j’aime et c’est tout 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *