Récemment, on a célébré la journée du 8 mars 2019. Or, je pense qu’il y a souvent une méprise avec cette journée dédiée à la femme et sa véritable signification.

La journée du 8 mars et sa perception actuelle

Admise comme la Journée de la Femme, le 8 mars est une journée chômée et payée à l’instar de journées commémoratives comme la Fête des Mères ou l’Armistice. Au cours de cette journée, la plupart des femmes se reposent, font leurs courses, vaquent à des occupations divertissantes.

Elles reçoivent de nombreux mails et autres flyers qui leur proposent des produits de maquillage, des produits électroménagers voire des fleurs pour fêter cette journée qui leur est consacrée. Or, c’est une grande méprise.

Le 8 mars n’est pas une journée de célébration de la féminité. Pour en savoir plus, reportez-vous ici.

L’objectif réel du 8 mars

En réalité, le 8 mars est la journée Internationale pour les Droits des Femmes. Elle est même devenue officielle depuis l’année 1977 via les Nations Unies.

En fait, le 8 mars remonte aux luttes des ouvrières et des suffragettes dès le début du 20ème siècle. A cette époque, elles oeuvraient avec courage pour réclamer des conditions de travail plus décentes ainsi que le choix de vote.

La véritable destination du 8 mars

Dans les faits, la journée du 8 mars est une opportunité de manifestations mondiales. C’est également le moment clé pour effectuer un bilan sur la situation des femmes.

La tradition veut que les groupes et les associations de militantes manifestent afin de célébrer les victoires et les acquis. Par ailleurs, cette journée est destinée à la mise en avant des nombreuses revendications.

Le but est d’améliorer la situation des femmes à travers le monde.

Les critères retenus pour mesurer les réformes obtenues

La Banque Mondiale a révélé l’index « Women, Business and the Law ». Il permet de mesurer l’octroi des mêmes droits aux hommes et aux femmes. Cette mesure est basée sur plusieurs critères.

Ces critères incluent la liberté de circulation, l’accès à l’emploi, les salaires, les conditions maritales, le retour à l’emploi des mères, la capacité à créer une entreprise, l’accès à la propriété ainsi que la retraite.

La situation dans le monde

De multiples inégalités sont constatées à travers la planète. Dans de nombreux pays, une femme subit encore des discriminations et des privations de liberté.

Les contrariétés incluent les violences domestiques, la tutelle masculine, le manque de soins, le viol, le mariage forcé. Retrouvez tous ces sujets en lisant cet article.

Crédit Photo : stratmarques.com & passion-client.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *